RETOUR

GPEC – Formation

16/11/2021

Ludovic Vermeulen souligne la nécessité de former et de développer des compétences pour répondre aux besoins actuels et futurs de la filière ferroviaire. Il y a l’ambition de tisser une toile complète des formations du CAP au diplôme d’ingénieur. Le dossier CMQ/PIA 3 avec un réseau de lycées, d’universités et d’écoles d’ingénieurs permettra de répondre à cet enjeu. Le label TTNA a été également attribué à FERROCAMPUS. L’association est signataire de la convention PIA 3 et responsable du respect des engagements et de la mise en œuvre des formations validées. Le lycée Palissy est le lycée-support du CMQ. Un important travail de coordination sera à mener.

Intervention PIA 3 / CMQ par la Vice-Présidente « Suivi et Animation CMQ PIA 3 » de l’association, Madame ROBERT 

Madame la Vice-Présidente exprime la volonté de l’Etat de construire la France industrielle de demain et le capital humain nécessaire. Le PIA 3 attribué s’inscrit dans l’Appel à Manifestation d’Intérêt Territoires d’Innovation Pédagogique ( AMI PIA TIP). Il faut consolider l’approche formation. La partie Nord de l’Académie de Poitiers devra être associée au lycée Palissy et aux lycées de Niort, Cognac, Angoulême, Pons et Royan. L’ensemble des niveaux de formation seront proposés. Des parcours de formation du CAP à l’Enseignement Supérieur permettront de répondre et d’accompagner le renouvellement de la filière ferroviaire.

La lettre de mission du Directeur Opérationnel (D.O.) du Campus des Métiers et des Qualifications Mobilité Ferroviaire Durable, Connectée, Autonome et Décarbonée sera signée par la Rectrice et la Région Nouvelle-Aquitaine. Le choix de Monsieur Ludovic VERMEULEN pour assurer cette fonction dans le cadre de ses missions de futur Directeur des Formations est acté. Le Comité de Pilotage se réunira à l’horizon du mois de janvier 2022. L’objectif à terme sera aussi d’obtenir le label excellence. Un label ferroviaire est à construire.  Ce travail sera mené avec les lycées, les établissements d’enseignement supérieur et les organismes de formation.

Monsieur Jean-Louis NEMBRINI expose les difficultés de recrutement des entreprises et les besoins d’accompagner les jeunes vers les métiers porteurs. Il rappelle que ,depuis la loi PENICAUD de 2018 ou loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel,  les Régions ont la compétence d’informer sur les métiers et les formations. L’avenir des métiers et l’histoire du territoire doivent se conjuguer pour « parler aux jeunes et aux familles ». La carte des formations permettra la construction d’un territoire éducatif axé sur les métiers de demain. Ces expérimentations contribueront à la construction de diplômes nationaux. La formation continue et son immédiateté permet l’émergence de nouveaux modèles qui aboutiront à des diplômes structurés pour la formation initiale de demain. Il faut faire venir la Jeunesse à ces nouveaux métiers. Dès la Rentrée 2022, des résultats sont attendus.

Le Président de l’association partage cette demande et la prolonge à destination des collégiens. Des métiers qualifiés sont à la portée des jeunes. L’attractivité sera une priorité. Les missions locales sont également des interlocutrices sur ce point. Le PIA 3 est une première avancée sur le territoire à populariser. 

Intervention GPEC par le Vice-Président GPEC Formation de l’association, Monsieur THIVET

En complément de l’intervention de Madame la Rectrice, Monsieur THIVET expose les travaux en cours pour le volet GPEC et la partie enseignement supérieur avec la construction de BACHELOR-complément de formation INGENIEUR (ESTACA, EIGSI). Travail sur la GPEC avec le pôle formation et SNCF Innovation. Pour compléter les besoins en formation, la formation continue est une voie intéressante permettant d’initier des maquettes ayant vocation, en cas de réussite, à s’étendre à la formation initiale.

Le salon de l'avenir ferroviaire