RETOUR

Innovation et Expérimentation

16/11/2021

Lors du Conseil d'Administration du 16/11/2021, la stratégie Innovation - Expérimentation - Data partagée de FERROCAMPUS a été posée lors d'un échange à 3 voix :
Hervé Lefèvre - VP Innovation et expérimentations -, Mohamed Mosbah - VP Recherche et Alain Rousset - Personnalité qualifiée
Compte rendu de cet échange :

Intervention innovation par le Vice-Président  Innovation de l’association, Monsieur Hervé LEFEVRE

Lors de cette année 2021, plusieurs initiatives ont été réalisées afin de faire émerger des projets d’innovation. Trois actions ont été présentées :

  • la mobilisation de SNCF dans le cadre du Plan d’Investissement d’Avenir (PIA4 BPI puis ADEME) sur les lignes de desserte fine du territoire avec le train de demain et les nouvelles signalisations. Un autre projet sur la décarbonation n’a pas été retenu par le PIA4 mais est toujours à l’étude.
  • Le projet labellisé FERROCAMPUS : Surveillance des Transports-Alertes Risques de Collisions (STARC)
  • Journée technique « Maintenance et maintenance prédictive » du 18/11/2021

Monsieur Lefèvre explique aussi l’importance de faciliter les expérimentations en Nouvelle Aquitaine en prenant l’exemple du projet STARC qui doit affiner ses algorithmes à partir de données terrain.

Enfin, Monsieur Lefèvre fait un focus sur deux projets PIA4 en expliquant que ces deux projets correspondent à 112M€ de R&D afin de créer le train de demain et la signalisation frugale pour les LDFT.

Monsieur Alain ROUSSET insiste sur le besoin de préparer l’avenir avec des innovations de rupture. Il met aussi l’accent sur la propriété intellectuelle et en particulier sur les brevets qui accompagnent l’innovation.

Intervention DAS Digital par le Vice-Président  Recherche de l’association,  Monsieur Mohamed MOSBAH

Monsieur Mosbah présente la première partie de l’étude sur la stratégie digital du FERROCAMPUS. Il met en avant le besoin d’avoir des sites d’expérimentation et des données partagées pour les initiatives comme STARC et les projets académiques.

En plus d’être un levier pour l’innovation, la donnée partagée permet d’impliquer des acteurs de la recherche et de la formation. Par ailleurs, de nombreux projets européens recherchent des sites d’expérimentation et des données disponibles. Cet atout régional faciliterait la mise en œuvre de nouveaux projets sur des cas d’usages autour des lignes de desserte fine du territoire avec des partenaires à l’échelle européenne.

La deuxième phase de l’étude va être lancée et une restitution sera faite au prochain comité technique. La mise en œuvre devrait démarrer dès 2022 afin de répondre aux besoins des projets STARC et PIA4 et de susciter d’autres projets autour de la maintenance notamment.

Monsieur Alain ROUSSET souligne la nécessité de répondre aux besoins de la recherche et de l’innovation.

Le salon de l'avenir ferroviaire