RETOUR

Le plaidoyer des dirigeants du rail pour un « Nouveau pacte ferroviaire européen »

28/03/2022

Intervention d'Hervé Le CAIGNEC, Président de LISEA lors du Conseil d’administration FERROCAMPUS.

Dans le cadre de la présidence française du Conseil de l’Union européenne, la SNCF a organisé le 21 février un Sommet ferroviaire européen. Décideurs politiques européens et nationaux, représentants de la société civile et du secteur ferroviaire ont abordé les sujets de la contribution du rail à la décarbonation des transports, à la digitalisation et à l’innovation, et au financement du système ferroviaire de demain.

33 acteurs du secteur, dont LISEA, se sont engagés et ont signé un plaidoyer pour augmenter substantiellement la part modale du transport ferroviaire d’ici 2030. L’atteinte de cet objectif permettra de lutter contre le changement climatique en limitant les émissions du transport.

Les engagements communs s’articulent autour de quatre enjeux: l’attractivité des métiers du ferroviaire, le développement durable, l’inclusivité et l’innovation. Ils visent à démontrer que les acteurs ferroviaires européens, opérateurs, gestionnaires d’infrastructures, acteurs historiques ou privés sont pleinement engagés sur ces questions et souhaitent faire plus dans les années à venir pour leurs clients, pour la planète, pour leurs employés.

L’engagement appelle ensuite l’Union européenne et ses États membres à soutenir le développement du rail par des mesures concrètes, notamment la fixation d’objectifs de report modal ou investissements massifs dans le réseau pour permettre ce report modal.

Cet événement s’intègre dans la problématique de double transition de l’UE, écologique et numérique, structurée en « grands dossiers » de la PFUE: le Paquet Fit for 55, la stratégie de mobilité durable et intelligente, la révision RTE- et les corridors de fret.

Le salon de l'avenir ferroviaire